Laboratoire de Recherches sur les Cultures Anglophones, UMR 8225

Partenaires

CNRS
Université Paris Diderot- uspc

Rechercher




Accueil > Présentation > Actus à la Une

Nouvelle publication : "Le Touran : entre Mythes, Orientalisme & Constructions identitaires"

publié le , mis à jour le

Le Touran : Entre Mythes, Orientalisme & Constructions identitaires, Anna Caiozzo, Laurent Dedryvère & Stéphanie Prévost (coord.), Valenciennes : PUV, 2018, 278 p.

Mystérieux « Touran » : si ce terme, qui renvoie à une région mal définie d’Asie centrale, est aujourd’hui mal connu en France, son usage est plus répandu dans d’autres pays, où il reste étroitement associé à une nostalgie folkloriste, voire à un programme politique nationaliste. Dans ce contexte, il désigne souvent un foyer originel fantasmé et ses habitants, les « Touraniens », apparaissent à la fois comme des ancêtres glorieux et des figures tutélaires pour l’avenir.
Comment le terme Turya, issu du corpus avestique et de l’épopée iranienne du Shah nama (xie siècle), finit-il par désigner en Europe, à partir de la fin du xviiie siècle, une hypothétique famille de langues, un groupe de peuples, voire une « race » humaine imaginaire ?

Cet ouvrage propose la première étude transhistorique et transnationale du terme « Touran » et de ses usages depuis la Haute Antiquité jusqu’à nos jours, en Europe, en Asie centrale et en Turquie.


Le Touran : Entre Mythes, Orientalisme & Constructions identitaires, Anna Caiozzo, Laurent Dedryvère & Stéphanie Prévost (coord.), Valenciennes : PUV, 2018, 278 p.

Who has ever heard of Turan in nowadays France and Britain ? This term that conjures up a rather loosely delimited area of Central Asia is little known in today’s France outside political and academic circles.
And yet, in other countries where its use is more frequent, it remains closely connected to an antiquarian-folklore nostalgia, and sometimes to a staunchly nationalist political agenda. In those contexts, the term ‘Turan’ often designates an imagined original homeland, in which its inhabitants, ‘Turanians’, feature both as glorious ancestors and as tutelary figures for times ahead. How then was ‘Turya’, a term which has its origins in the Avestic corpus and the Persian eleventh-century national epic Shāhnāma, eventually turned into a concept, which, in eighteenth-century Europe and beyond, came to refer to a hypothetical language family, peoples with a supposedly common ethnic origin and even to an imagined human Turanian race ?

This volume is an attempt at unravelling the mystery of ‘Turan’ by offering the first transhistorical and transnational study of the term ‘Turan’ and its uses since the High Antiquity until today, with focuses on Europe, Central Asia and Turkey.

Actualités News

contacts contacts